Nomenclature

Columbina talpacoti Temminck (1811).

Columbidae
Statut du taxon : accepté
Synonymie : Columba talpacoti Temminck, 1811
Noms vernaculaires : colombe rousse, colombe talpacoti ou talpacote ; Engl. Ruddy Ground-Dove.

Bibliographie

Derek Goodwin, Pigeons and Doves of the World, 1977.

R. Howard & A. Moore, A complete checklist of the Birds of the World, Oxford UP, 1980.

Urban Jacques, Elevage des oiseaux d'ornement, J & D Editions, 1990. (en vente dans notre boutique)

Collectif, Handbook of the birds of the world, Volume 4 - Lynx Edicions 1997.

 

R. Meyer de Schauense & W.H. Phelps Jr.,  Birds of Venezuela, Princeton University Press, 1978 : 1.

Collectif, Handbook of the birds of the world, Volume 4 - Lynx Edicions 1997 : 4.

Sites web non référencés : 2 (couple), 4 couple avec 2 jeunes), 5 et 6 (mâle) ; photos 2 et 5 détourées par le jardin.

Colombe rousse

 

Description détaillée

 

Taxinomie : appartient au groupe des colombes terrestres américaines qui comptent parmi les espèces les plus petites de la famille.

Caractéristiques : mâle 15-18 cm, 40-56 g ; femelle 14-18 cm, 35-51 g. Chez le mâle, la tête et le haut du cou sont bleu-gris cendré ; l'ensemble du corps est marron davantage teinté de rosé et de chamois sur les parties inférieures. Les rémiges sont noires alors que les couvertures alaires sont marron avec de nombreuses taches noires. Rectrices marron sauf les externes qui sont noires à extrémités blanches. Iris rougeâtre et pattes rosées. La femelle est plutôt brun-gris à la place du marron y compris sur la tête et le cou néanmoins légèrement grisâtre mais jamais sans la teinte rosée. Son iris est souvent chamois ou brun-jaunâtre.

Mœurs : fréquente les abords et les clairières des forêts humides jusque vers 1500 m d'altitude, les zones cultivées et les jardins, souvent en petits groupes parfois avec d'autres espèces proches. Elle se nourrit sur le sol de toutes sortes de petites graines, notamment de graminées (surtout Brachiaria plantaginea, Paspalum convexum). Elle niche le plus souvent dans les buissons ou les arbres jusque vers 7 m de haut. Le nid est un entrelacs de brindilles lâches dans lequel la femelle pond 2 œufs blancs. Incubation d'environ 13 jours. Les jeunes quittent le nid au bout de deux semaines. En captivité c'est une espèce assez sociable avec les autres espèces et qui se reproduit assez bien y compris dans une petite volière. Conseillée pour un débutant dans l'élevage de colombes.

La législation française inclut toujours cette espèce dans l'arrêté de Guyane alors qu'elle est présente dans toute l'Amérique latine et que les autres pays européens ne possèdent pas ce type de législation inutile pour cette espèce : malgré un certain assouplissement dans les faits qui se traduit par une tolérance de cette espèce dans les élevages français, on peut alors considérer qu'il y a discrimination entre les divers éléveurs européens tant que la France ne l'a pas enlevé officiellement de la liste de l'arrêté de Guyane puisqu'elle n'est en rien menacée dans la nature.
Jacques Urban, 2009.


Statut dans la nature : en danger ; vulnérable ; pas globalement menacée ; fréquente ; abondante
Elevage en Europe : aucun ; occasionnel ; peu commun ; commun ; abondant

 

Si les informations de ce site sans publicité vous ont été utiles, l'association vous remercie pour votre participation à l'enrichissement des connaissances de tous par un don.

 

Comment puis-je participer ?

Taxons inférieurs :

 

Sous espèces :

eluta Bangs, 1901 : Côte Pacifique du Mexique depuis le Nord du Sinaloa jusqu'au Chiapas.
rufipennis Bonaparte, 1855 : depuis le Centre-Est du Mexique jusqu'en Colombie et au Nord du Vénézuéla incluant l'île de Margarité et Trinitad et Tobago.
caucae Chapman, 1915 : Vallée de la Cauca dans l'Ouest de la Colombie.
talpacoti Temminck, 1811 : Est de l'Equateur et Nord-Ouest du Pérou à travers toute l'Amérique latine, atteignant au sud le Paraguay et la région de Buenos-Aires.