Nomenclature

Genre Araucaria  Jussieu (1789)

Araucariaceae

Statut du taxon : accepté
Publication : Gen. Pl. 413 (1789)
Liens taxinomiques : Columbea, Dombeya*, Eutacta, Eutassa, Marywildea, Titanodendron.
* Dombeya Lam. oct. 1786 différent de Dombeya Cav. avril 1786 famille des Malvaceae donc antérieur de quelques mois.
Synonymie complète : télécharger le pdf (32 ko)
Noms vernaculairesaraucaria, désespoir des singes
 
Bibliographie
Collectif, The families and genera of vascular plants. Volume I, 1990, Edited by K. Kubitzki
Aljos Farjon, World checklist and bibliography of Conifers - 1ère édition (1998).
Collectif, Mabberley's Plant-Book, 3rd edition 2009, Cambridge UP.
Description détaillée
 
Ce sont de grands arbres à feuillage persistant dont les feuilles sont habituellement imbriquées, se recouvrant l'une l'autre. Elles sont sessiles et sans nervure centrale ; elles changent parfois de forme avec l'âge. Elles peuvent être triangulaires- lancéolées ou en forme de poinçon ou d'écaille. Dans le cas où elles ne sont pas étroitement imbriquées mais espécées sur le rameau (sans toutefois l'être autant que chez le genre Agathis) l'apex est très pungent (piquant). La majorité des espèces est endémique de Nouvelle Calédonie (13). Une espèces est endémique de l'île de Norfolk et les autres sont originaires d'Australie, de Nouvelle Guinée et d'Amérique du Sud.

Plantes monoïques rarement dioïques. Les cônes mâles sont groupés en couronne par 2 à 5 mais aussi fréquemment solitaires sur de petits rameaux axillaires ou terminaux. Chaque microsporange contient 6-20 sacs polliniques. Les cônes femelles sont solitaires, ovoïdes à globuleux ou sphériques, vraiment massifs et composés de très nombreuses écailles imbriquées et étroitement ailées. Chacune porte une seule et grosse graine partiellement fixée sur elle. Chez certaines espèces la graine est à peine ailée mais de manière symétrique contrairement au genre Agathis ou pas ailée du tout. Bractées des cônes mûrs caduques. La maturité est atteinte au bout de 2-3 ans environ. Ecailles et graines tombent ensemble et le cône se désagrège. A la germination deux cotylédons sont présents mais chez plusieurs espèces ils sont profondément lobés si bien qu'ils forment une croix. A. bidwillii, espèce australienne émet une sorte de gros bulbe qui emmagasine des réserves pour lui permettre d'attendre que se forme une trouée dans la canopée et ainsi développer le futur arbre. Sauf chez angustifolia, araucana et bidwillii les cotylédons apparaissent au-dessus du sol. Les plantules peuvent attendre ainsi plusieurs années. En réalité la germination permet de transférer l'endosperme (les réserves) de la graine dans une sorte de tubercule. Chez certaines espèces, les graines sont particulièrement grosses et comestibles.

Beaucoup d'espèce sont abondamment cultivées comme arbres d'ornement notamment dans les régions tropicales ou tempérées chaudes. Les espèces sud américaines (A. araucana et A. angustifolia) ont longtemps été utilisées comme bois de construction mais aujourd'hui elles sont protégées dans leur habitat car elles ont été sur-exploitées compte-tenu de la lenteur de leur croissance, notamment en ce qui concerne A. araucana. L'espèce la plus cultivée en France et d'une façon plus générale en Europe est A. araucana. Sa croissance est lente et cette espèce est très sensible au Phytophtora, champignon pathogène du sol. Il est alors préférable de planter rapidement de jeunes sujets en pleine terre plutôt que d'essayer de les cultiver en conteneur car les risques d'échec sont plus grand dans un conteneur par échauffement des racines et propagation plus rapide du champignon. En pleine terre, d'autres champignons mycorhizent l'arbre et combattent ainsi l'intrus mais un sujet non mycorhizé est aussi vulnérable. Tous les araucarias supportent très bien la taille mais en général elle n'est pas nécessaire. En général les araucarias rustiques en France métropolitaine tolère assez bien tout type de sols fertiles bien drainés.
Jacques Urban, 2012.

 

Taxons inférieurs : 19 espèces acceptées à ce rang en 2012.
Araucaria angustifolia
Araucaria araucana
Araucaria bernieri
Araucaria bidwillii
Araucaria biramulata
Araucaria columnaris
Araucaria cunninghamii
Araucaria heterophylla
Araucaria humboldtensi
Araucaria hunsteinii
Araucaria laubenfelsii
Araucaria luxurians
Araucaria montana
Araucaria muelleri
Araucaria nemorosa
Araucaria rulei
Araucaria schmidii
Araucaria scopulorum
Araucaria subulata
Espèces en attente de rédaction

 

Araucaria angustifolia (Bertol.) Kuntze (1898)

 

Publication : Revis. Gen. Pl. 3(2): 375 1898.
Synonymie : Araucaria brasiliana A.Rich. 1822 ; Araucaria brasiliensis Loudon 1830 ; Araucaria brasiliensis A. Rich. 1822 ;
Araucaria dioica (Vell.) Stellfeld 1944 ; Araucaria elegans Carrière [invalide] 1855 ; Araucaria ridolfiana Pi.Savi 1841 ; Araucaria saviana Parl. 1861 ; Columbea angustifolia Bertol. 1819 ; Columbea brasiliana (A.Rich.) Carrière 1867 ; Pinus dioica Vell. 1831.

 

Araucaria araucana (Molina) K.Koch (1873)

 

Publication : Dendrologie 2(2): 206 1873.
Synonymie : Abies araucana (Molina) Poir. 1817 ; Abies columbaria Desf. 1815 ; Araucaria araucana subsp. conguillioensis Silba 2009 ; Araucaria chilensis Mirb. 1825 ; Araucaria dombeyi A.Rich. 1826 ; Araucaria imbricata Pav. 1797 ; Columbea imbricata (Pav.) Carrière 1867 ; Columbea quadrifaria Salisb. 1807 [illeg] ; Dombeya araucana (Molina) Raeusch. 1797 ; Dombeya chilensis Lam. 1786 ; Pinus araucana Molina 1782.

Noms vernaculaires : désespoir des singes

 

Araucaria bernieri  J.Buchholz (1949)

 

Publication : Bull. Mus. Natl. Hist. Nat. II, 21: 280 1949.
Synonymie : Araucaria bernieri subsp. buchholzii Silba 2009 ; Araucaria bernieri var. pumilio Silba 2000 ; Eutassa bernieri ( J.Buchholz ) de Laub. 2009.

 

Araucaria bidwillii  Hook. (1843)

 

Publication : London J. Bot. 2: 503 1843.
Synonymie : Columbea bidwillii (Hook.) Carrière 1867 ; Marywildea bidwillii (Hook.) A.V.Bobrov & Melikyan 2006.

 

Araucaria biramulata  J.Buchholz (1949)

 

Publication : Bull. Mus. Natl. Hist. Nat. II, 21: 279 1949.
Synonymie : Araucaria rulei var. pendula Bars. 1909 ; Eutacta cookii var. gracilis Carrière 1867 ; Eutacta cookii var. ovalifolia Carrière 1867 ; Eutacta cookii var. viridis Carrière 1867 ; Eutassa biramulata ( J.Buchholz ) de Laub. 2009.

 

Araucaria columnaris  (G.Forst.) Hook. (1852)

 

Publication : Bot. Mag. 78: t. 4635 1852.
Synonymie : Araucaria cookii R.Br. ex Endl. 1847 ; Araucaria excelsa (Lamb.) R.Br. 1813 ; Araucaria intermedia R.Br. ex Vieill. 1861 ; Columbea excelsa (Lamb.) Spreng. 1827 ; Cupressus columnaris G.Forst. 1786 ; Dombeya excelsa Lamb. 1806 ; Eutacta cookii Carrière [illeg.] 1867 ; Eutacta excelsa (Lamb.) Link 1841 ; Eutacta humilis Carrière 1867 ; Eutacta minor Carrière 1867.

 

Araucaria cunninghamii  Aiton ex D.Don (1837)

 

Publication : Descr. Pinus ed. 2, 3: t. 79 1837.
Synonymie : Eutacta cunninghamii (Aiton ex D.Don) Link 1841 ; Eutassa cunninghamii (Aiton ex D.Don) G.Don 1839 ; Eutassa cunninghamii (Aiton ex D. Don) Spach 1841.

 

Sous-espèce : papuana (Lauterb.) Silba 2009
Publication : J. Int. Conifer Preserv. Soc. 16: 43 2009.
Synonymie : Araucaria beccarii Warb. 1900 ; Araucaria cunninghamii var. papuana Lauterb. 1914.

 

Araucaria heterophylla  (Salisb.) Franco (1952)

 

Publication : Anais Inst. Super. Agron. 19: 11 1952.
Synonymie : Araucaria excelsa var. glauca Carrière 1855 ; Eutassa heterophylla Salisb. 1807.

 

Araucaria humboldtensis  J.Buchholz (1949)

 

Publication : Bull. Mus. Natl. Hist. Nat., II, 21: 279 (1949).
Synonymie : aucune

 

Araucaria hunsteinii  K.Schum. (1889)

 

Publication : Fl. Kais. Wilh. Land 11 1889.
Synonymie : Araucaria hunsteinii subsp. klinkii (Lauterb.) Silba 2009 ; Araucaria klinkii Lauterb. 1913 ; Araucaria schumanniana Warb. 1900 ; Titanodendron hunsteinii (K.Schum.) A.V.Bobrov & Melikyan 2006 ; Titanodendron klinkii (Lauterb.) A.V.Bobrov & Melikyan 2006 ; Titanodendron schumanniana (Warb.) A.V.Bobrov & Melikyan 2006.

 

Araucaria laubenfelsii  Corbasson (1968)

Publication : Adansonia n.s., 8: 467 1968.
Synonymie : aucune

 

Araucaria luxurians  (Brongn. & Gris) de Laub. (1970)

 

Publication : Gymnosp. Act. & Foss. 11(14): 40 1970.
Synonymie : Araucaria cookii var. luxurians Brongn. & Gris 1871 ; Araucaria rulei var. patens Bars. 1909.

 

Araucaria montana  Brongn. & Gris (1871)

 

Publication : Ann. Sci. Nat., Bot. V, 13: 358 1871.
Synonymie : aucune

 

Araucaria muelleri  (Carrière) Brongn. & Gris (1871)

 

Publication : Ann. Sci. Nat., Bot. V, 13: 362 1871.
Synonymie : Eutacta muelleri Carrière 1866 ; Eutacta muelleri Carriere, (GEH) 1867 ; Eutacta muelleri var. microphylla Carrière 1866.

 

Araucaria nemorosa  de Laub. (1969)

Publication : Trav. Lab. Forest. Toulouse 8 (5): 1 1969.
Synonymie : aucune

 

Araucaria rulei  F.Muell. (1860)

 

Publication : Rep. Burdekin Exped. 198 1860.
Synonymie : Araucaria goldieana T.Moore 1877 ; Araucaria van-gaertii Dallim. & A.B.Jacks. 1923 ; Eutacta rulei (F.Muell.) Carrière 1866.

 

Araucaria schmidii  de Laub. (1969)

 

Publication : Trav. Lab. Forest. Toulouse 8 (5): 1 1969.
Synonymie : aucune

 

Araucaria scopulorum  de Laub. (1969)

 

Publication : Trav. Lab. Forest. Toulouse 8 (5): 1 1969.
Synonymie : aucune

 

Araucaria subulata  Vieill. (1861)

 

Publication : Ann. Sci. Nat., Bot. IV, 16: 55 1861.
Synonymie : Araucaria balansae Brongn. & Gris 1871 ; Araucaria rulei var. elegans H.J.Veitch 1881 ; Eutacta subulata (Vieill.) Carrière 1867.