Nomenclature

Corymbia rhodops (Carr & Carr) K.D.Hill & L.A.S.Johnson (1995)

Myrtaceae

Statut du taxon : accepté

Classification : Sous-genre Corymbia, SectionTerminaliptera - Série Gummiferae J. Urb. (2012).

Sous-genre Corymbia, Série Terminaliptera (Flora of Australia)

Publication : Telopea 6: 276 (1995).

SynonymieEucalyptus rhodops D.J.Carr & S.G.M.Carr, 1987.

Noms vernaculaires : eucalyptus à oeil rouge ; Engl. red-throated bloowood.

 

Bibliographie

Collectif, Flora of Australia Volume 19, Australian Government Publishing Service, Canberra, 1988.

D.J Boland, M.I.H.Brooker & J.W Brooker, Eucalyptus seeds, 1980.

Brooker & Kleining, Field Guide to Eucalypts, en 3 volumes, 1999 (Vol 1), 2001 (Vol 2) et 1994 (Vol 3).

Collectif, Euclid, Eucalypts of Australia, CSIRO (Compact Disc), 2004.

Urban Jacques, Les cahiers du naturaliste N°27, fascicule 1, Monographie du genre Corymbia, 2012.

 

Iconographie

M.I.H.Brooker & D.A.Kleinig, Guide to Eucalyptus Vol III.  1994 : 1 et 2.

Collectif, Euclid, Eucalypts of Australia, CSIRO (Compact Disc), 2004 : 4, 5, 6 (Bruce Gray) et 7. Authors please read.

Urban Jacques : 3.

 

Description détaillée

 

Arbre élancé d'environ 8-15 m qui forme un nœud cotylédonaire. Ecorce épaisse, liégeuse et craquelée sur tout le tronc et les branches jusque celles de 2-3 cm de diamètre. Elle est gris-brun à brun-rouge. Les petites branches sont lisses. Les jeunes pousses sont lisses et principalement de section carrée ou au moins anguleuse. Les feuilles juvéniles sont toujours courtement pétiolées et opposées sur plusieurs paires. Elles sont elliptiques-lancéolées (5,5-12 cm X 1,5-3 cm) avec une base rétrécie sur le pétiole. Elles sont vertes, discolores, brillantes et lisses. Les feuilles adultes sont alternes, pétiolées (0,8-2,5 cm), lancéolées (8-15 X 0,8-2,5 cm), rarement falciformes ; elles sont discolores, lisses et plus ou moins brillantes et sont fortement penninervées. Base rétrécie sur le pétiole, bords entiers et apex très pointu. Nervures intramarginales présentes mais proches du bord du limbe. Réticulation dense à très dense et glandes oléifères obscures. Inflorescences composées de panicules avec des pédoncules anguleux (4-25 mm) et portant par ombelle 7 fleurs à pédicelles fins de 7-20 mm. Boutons obovoïdes ou pyriformes (8-15 X 4-7 mm), lisses, sans cicatrice. Operculum conique à arrondi et apiculé ou terminé par un bec ; les deux operculums tombent ensemble. Fleurs blanc-crème avec le centre rougeâtre entre décembre et février ; floraison spectaculaire. Fruit en forme d'urne ou de tonneau avec un petit col (17-28 X 12-20 mm) cylindrique mais souvent peu marqué ; il est lisse, souvent moucheté et pédicellé(4-22 mm) avec 4 valves incluses. Graines brunes à brun-rouge, ailées à une extrémité. Après la germination, les tiges sont sétacées sur au moins 14 nœuds et anguleuses. Les feuilles sont courtement pétiolées (6 mm), opposées sur environ 14 paires et elliptiques à oblongues-lancéolées (5,5-14 X 1,8-4 cm). Base arrondie ou rétrécie sur le pétiole ou parfois lobées devenant même lobées entre les paires 6 et 11 pour redevenir arrondies. Elles sont vertes, discolores, brillantes et sporadiquement sétacées sur les deux faces puis seulement sur la face inférieure vers les paires 7-10.

 

Origine géographique : espèce rare, endémique des zones Ouest et Sud-ouest de la région d'Herberton et sur les pentes de Windsor Tableland dans l'Est de la Péninsule d'York dans le Queensland. Elle pousse dans les forêts ouvertes, sur des sols caillouteux et sableux.

Jacques Urban, 2011.

 

Statut dans la nature : en danger ; vulnérable ; pas globalement menacée ; fréquente ; abondante

Culture en Europe : aucune ; occasionnelle ; peu commune ; commune ; abondante - Zone de rusticité : 11-13