Nomenclature

Corymbia watsoniana (F. Muell.) K.D.Hill & L.A.S.Johnson (1995)

Myrtaceae

Statut du taxon : accepté

Classification : Sous-genre Corymbia, Section Eximiae  J. Urb.

Sous-genre Corymbia, Série Naviculare (Flora of Australia)

Publication : Telopea 6: 378 (1995).

Synonymie : Eucalyptus watsoniana F. Muell. 1876.

Noms vernaculaires : eucalyptus à gros fruits ; Engl. large-fruited yellowjacket

 

Bibliographie

Collectif, Flora of Australia Volume 19, Australian Government Publishing Service, Canberra, 1988.

D.J Boland, M.I.H.Brooker & J.W Brooker, Eucalyptus seeds, 1980.
Brooker & Kleining, Field Guide to Eucalypts, en 3 volumes, 1999 (Vol 1), 2001 (Vol 2) et 1994 (Vol 3).

Collectif, Euclid, Eucalypts of Australia, CSIRO (Compact Disc), 2004.

Urban Jacques, Les cahiers du naturaliste N°27, fascicule 1, Monographie du genre Corymbia, 2012.

 

Iconographie

Ivan Holliday et Geoffrey Watson, Eucalyptus - 1997 : 1.

Brooker & Kleining, Field Guide to Eucalypts, 1994 (Vol 3) : 2 et 10.

Collectif, Euclid, Eucalypts of Australia, CSIRO (Compact Disc), 2004 : 3 (feuilles juvéniles), 5, 6, 7, 8 et 9. Authors please read.

Urban Jacques : 4 (la carte inclut les 2 taxons, watsoniana et capillata.)

 

Description détaillée

 

Arbre jusque vers 15-18 m qui forme un nœud cotylédonaire. Ėcorce rugueuse et craquelée sur tout le tronc et les petites branches se desquamant par plaques. Elle est épaisse et tendre, brun-jaune à orange-brun. Les rameaux fins sont lisses, ronds ou anguleux mais non sétacés. Les feuilles juvéniles sont toujours pétiolées et alternes. Elles sont ovales ou lancéolées avec une base arrondie sur les paires basales puis rétrécie par la suite ou occasionnellementpeltée. Elles sont vertes et terne ou à peine brillantes (12-21 X 5-9 cm). Les feuilles adultes alternes sont lancéolées ou falciformes (9-21 X 1,8-6,5 cm) avec un pétiole de 13-40 mm. Base rétrécie sur le pétiole ; bords entiers. Elles sont concolores, ternes et vert-gris à vert lumineux. Nervures intramarginales présentes mais très proches du bord du limbe. Réticulation très dense et glandes oléifères petites mais nombreuses à raison d'une seule par aréole ou peu visible. Inflorescences composées de panicules pédonculées (9-55 mm) qui portent par ombelle 7 fleurs pédicellées (4-18 mm). Boutons obovoïdes avec un operculum aplati plus large que la base (15-20 X 12-17 mm), lisses, avec cicatrice et apiculé. Fleurs blanches à crème en juin-septembre (novembre pour la sous-espèce). Fruit courtement pédicellé (2-15 mm) en forme d'urne ou de tonneau (20-32 X 18-24 mm) parfois cylindrique avec une sorte de rebord ; 3 valves nettement incluses. Graines brunes à brun-rouge brillantes, en forme de bateau sans aile mais parfois avec une frange. Après la germination, les tiges sont sétacées sur 2-3 nœuds. Les feuilles sont pétiolées, opposées sur 2-3 nœuds puis alternes et ovales-lancéolées. Base peltée seulement sur les nœuds inférieurs mais parfois aucune feuille peltée et seulement arrondie. Concolores, vertes, ternes et sétacées uniquement sur la nervure principale et le pétiole sur 2-3 paires.

 

Origine géographique : cette espèce est endémique du Sud-est du Queensland dans la région de Wigton à l'Ouest jusque vers Robinson et Isla Gorges autour du 25e parallèle. Elle pousse sur les sols sablonneux et gréseux des forêts sclérophylles de la zone.

Jacques Urban, 2011.

 

Statut dans la nature : en danger ; vulnérable ; pas globalement menacée ; fréquente ; abondante

Culture en Europe : aucune ; occasionnelle ; peu commune ; commune ; abondante - Zone de rusticité : 9-12

Taxons inférieurs : une sous-espèce acceptée à ce rang.

 

 

Description détaillée

 

Corymbia watsoniana subsp. capillata (Brooker & A.R.Bean) K.D.Hill & L.A.S.Johnson (1995)

 

Statut du taxon : accepté

Publication : Les cahiers du naturaliste N°27, fascicule 1, Monographie du genre Corymbia (2012).

Synonymie : Eucalyptus watsoniana subsp. capillata Brooker & A.R.Bean, 1991 ; Corymbia catenaria K.D.Hill & L.A.S.Johnson, 1995.

 

Cette sous-espèce se distingue du type essentiellement par la présence de feuilles juvéniles sétacées et à base peltée sur plusieurs paires ainsi que par ses nouvelles pousses cuivrées. Son operculum plus large que la base est moins prononcé que chez le type et son fruit plus court et plus cylindrique (15-20 X 12-16 mm) ne présente pas de rebord net et semble moins verruqueux.

 

Origine géographique : ce taxon est endémique de Expedition Range et Staircase Range près de Rolleston dans le Nord-est du Queensland soit un peu plus au Nord-est du type mais les deux populations sont sympatriques (leurs aires se chevauchent).

 

Statut dans la nature : en danger ; vulnérable ; pas globalement menacée ; fréquente ; abondante

Culture en Europe : aucune ; occasionnelle; peu commune ; commune ; abondante - Zone de rusticité : 9-12