Nomenclature

Betula papyrifera Marshall (1785)

Betulaceae

Statut du taxon : accepté
Publication : Arbust. Amer. 19 1785
Synonymie : Betula alba var. commutata Regel, 1865 ; Betula alba var. elobata Fernald, 1913 ; Betula alba subsp. excelsa (Aiton) Regel, 1865 ; Betula alba subsp. latifolia (Tausch) Regel, 1865 ; Betula alba var. papyrifera (Marshall) Spach, 1841 ; Betula alba subsp. papyrifera (Marshall) Regel, 1865 ; Betula dahurica var. americana Regel, 1868 ; Betula excelsa Aiton, 1789 ; Betula grandis Schrad., 1833 ; Betula latifolia Tausch, 1838 ; Betula lenta var. papyrifera (Marshall) Castigl., 1790 ; Betula lyalliana (Koehne) Bean, 1914 ; Betula montanensis Rydb. ex B.T.Butler, 1909 ; Betula papyracea Aiton, 1789 ; Betula pirifolia K.Koch, 1873 ; Betula subcordata Rydb. ex B.T.Butler, 1909.
Noms vernaculaires : bouleau à papier, bouleau à canoës ; Engl. : paper birch, canoe birch, white birch.
 
Bibliographie

Krüssmann Gerd, Cultivated broad-leaved trees & shrubs, Vol. 1, 1984.

Collectif, Flowering Plants. Dicotyledons. Volume II, 1993, Edited by K. Kubitzki

Leopold, Mc Comb, Muller, Trees of the Central Hardwood Forests of North America, 1998.
D. J. Mabberley, The Plant-Book (1ère edition 1990, 2e edition 1997 et 3e edition 2009).

 

Iconographie
Jacques Urban : 1. écorce à la base du tronc ; 2. écorce à 2 m ; 3. carte de répartition ; 4. feuilles et fruits ; 5. bourgeon ; 6. graines et bractée grossies 10 fois.

 

 Description détaillée

 
Arbre habituellement de taille moyenne entre 12 et 20 m mais pouvant atteindre 25-30 m dans son habitat ; couronne étroite mais ouverte, composée de branches arquées à pendantes, courtes. Son écorce est fine et lisse, orange-marron  quand il est jeune, avec de nombreuses lenticelles sur les rameaux puis par la suite blanc-crayeux avec des stries horizontales papyracées, ocrées. La base du tronc des arbres de plus de 20 ans est profondément sillonnée, grisâtre. Jeunes rameaux verdâtres se colorant de rouge-foncé après le premier hiver puis se couvrant de lenticelles. La cicatrice des feuilles est à demi-elliptique avec la trace de 3 vaisseaux. Bourgeon terminal absent, c'est en fait le dernier latéral qui fait office de terminal. Les latéraux sont obovoïdes ou pointus, de 5-8 mm de long, brun-marron foncé en hiver, glabres et sensiblement résineux, vert clair en végétation. Feuilles caduques alterne, simples, ovales de 7-11 cm de long sur 5-10 cm de large. Elles sont vert-foncé terne ; pétiole fin de 18-25 mm ; 6-10  paires de nervures secondaires. Face inférieure couverte de minuscules poils sur le limbe, plus longs et plus denses sur les nervures. Bords doublement dentés mais grossièrement, apex pointu et base arrondie ou obtuse. En automne le feuillage est jaune clair. S'hybride naturellement avec Betula populifolia aux zones de rencontre et l'hybride est référencé sous Betula x caerulea Blanch. (1904).
 
 Les châtons mâles (staminés) se forment dès la fin de l'été et restent verts tout l'hiver pour éclore très tôt au printemps. Ils sont petits (20-30 mm), fins, pendants et groupés en général par 2-3. Les châtons femelles (pistillés) ne sont visibles qu'au printemps au moment de la floraison.  Le fruit est un châton pendant de 30-40 (50) mm de long qui devient brun dès août pour être complètement mûr et commencer à se déliter au moindre coup de vent dès septembre. La graine ovale ne mesure que 1-2 mm de long sur 1 de large et est entourée de 2 ailes latérales de 2 mm environ. Bractées légèrement poilues en forme de "champignon" en coupe transversale. Environ 1500-1600 graines au gramme.
 
Germination au printemps des graines semées à l'automne ou en hiver. Elles n'ont pas vraiment besoin de stratification et peuvent germer si elles sont aussi semées au printemps. C'est une espèce qui tolère assez bien les sols drainés et les fortes chaleurs estivales pourvu qu'il pleuve régulièrement. C'est également une des plus résistante au froid du genre puisque localement elle peut résister au-delà de -40°C.
 
Origine géographique : on le trouve à travers tout le Sud du Canada  et dans le Nord des USA, dans des sols frais à humides.
Jacques Urban, 2015.

 

Statut dans la nature : en danger ; vulnérable ; pas globalement menacée ; fréquente ; abondante
Culture en Europe : aucune ; occasionnelle ; peu commune ; commune ; abondante - Zone de rusticité : 3-4

 

Où acheter cette espèce : Florama (64)

Si les informations de ce site sans publicité vous ont été utiles, l'association vous remercie pour votre participation à l'enrichissement des connaissances de tous par un don.

 

Comment puis-je participer ?