Nomenclature

Acer discolor Maximowicz (1880)

Sapindaceae

Statut du taxon : accepté
Publication : Bull. Acad. Imp. Sci. Saint-Pétersbourg III, 26: 436 1880.
Classification : section Pentaphylla Hu & Cheng (1948)
Synonymie : aucune.
Noms vernaculaires : érable bicolore
 
Bibliographie

D.M. van Gelderen, P.C. de Jong, H.J. Oterdoom, Maples of the World, 1994.

D. J. Mabberley, The Plant-Book (1ère edition 1990, 2e edition 1997 et 3e edition 2009).

Collectif , Flowering Plants. Dicotyledons. Volume X, 2011, Edited by K. Kubitzki.

 

Iconographie

Urban Jacques : 1 (feuillage juvénile), 2 (bourgeons) et 3 (feuilles adultes).

 

Description détaillée

 

Arbre de 8-12 m à rameaux glabres, vert-brun. Petits bourgeons pointus brun-rouge composés de 4-6 paires de petites écailles ciliées chez les terminaux et 2-3 chez les latéraux. Feuilles caduques à semi-persistantes selon les régions, glabres et plus ou moins coriaces chez les sujets développés. Les juvéniles ont 3 lobes dentés (surtout vers l'apex), les latéraux étant presque perpendiculaires avec le lobe terminal ; elles mesurent 8-13 cm de long et autant de large au niveau des lobes latéraux. Les feuilles adultes sont presque entières mais toujours avec des bords sensiblement dentés ou avec l'ébauche d'un lobe latéral et mesurent 6-12 cm de long. Pétiole de 3-4 cm, parfois 5-7 sur les feuilles juvéniles de sujets en culture. Depuis le pétiole, 3 nervures se ramifient dans le limbe, les 2 latérales étant plus courtes. (Chez A. oblongum, les feuilles sont persistantes, plus lancéolées et à bords entiers ou légèrement crénelés (jamais dentés) ; les 2 nervures latérales atteignent presque l'apex le long de la bordure du limbe). Réticulum dense qui, à la loupe, apparait gauffré sur la face supérieure. Celle-ci est brillante, verte à vert jaune alors que l'inférieure est glauque, souvent très clair, presque argenté. En automne et dans les régions tempérées, elles virent au rouge. Petites inflorescences terminales en corymbes apparaissant avec les feuilles. Petites samares de 15-25 mm de long dont la graine est angulaire. Environ 30 -40 graines au gramme.

 

Origine géographique : ce taxon est originaire de Chine (Gansu, Sichuan et Shaanxi mais alors localisé sur la rivière Han).
 
Très curieusement la flore de Chine comporte une erreur dans la synonymie d'Acer oblongum puisqu'on y trouve Acer discolor Maximowicz, notre taxon. Voilà en partie, l'origine de la confusion en culture et chez les collecteurs chinois avec Acer oblongum car en fait la synonymie d'Acer oblongum est Acer discolor Rehder (1914) non Maxim. Les auteurs sont différents ; il ne s'agit donc pas du même taxon que celui décrit par Maximowicz 34 ans plus tôt.
 
En culture, cette espèce n'est pas très répandue ou est donc diffusée sous le nom d'Acer oblongum. Or ce dernier n'est quasiment pas rustique en France eu égard à sa distribution dans la zone tropicale de la région himalayenne. C'est un joli petit érable dont la germination est plus abondante que chez oblongum.
Jacques Urban, 2015.

 

Statut dans la nature : en danger ; vulnérable ; pas globalement menacée ; fréquente ; abondante
Culture en Europe : aucune ; occasionnelle ; peu commune ; commune ; abondante - Zone de rusticité : 7

 

Où acheter cette espèce : Florama (64)

Si les informations de ce site sans publicité vous ont été utiles, l'association vous remercie pour votre participation à l'enrichissement des connaissances de tous par un don.

 

Comment puis-je participer ?